logo Paris Sciences et Lettres
 
"Monsieur, je pense qu'en ce qui concerne…"

La question de la manière de rendre publiques la création et les activités de l’Institut international de Physique Solvay se pose dès les premières lettres de Hendrik Antoon Lorentz, avant même la création officielle de l'Institut. Dans cette lettre adressée à Martin Knudsen, physicien hollandais et secrétaire du Comité scientifique, Marie Curie donne une liste des périodiques français auxquels il s’agit d’envoyer les statuts (ou un extrait des statuts). Elle répond ici à l'appel formulé par Hendrik Antoon Lorentz (L10/193) aux membres du Comité scientifique. Marie Curie reporte également des remarques sur la façon de conduire cette campagne de publicité, notamment concernant les pays « non représentés » au Comité scientifique. Le document est daté du mois de novembre mais l’année n'est pas consignée. Cela étant, Marie Curie fait référence aux demandes de subsides déjà pourvues « cette année », il est donc possible de supposer qu’il est a minima question de l’année 1913.

Cette question est abordée à la première réunion du Comité scientifique (L10/193) et donne lieu à des échanges épistolaires entre les différents membres du Comité scientifique afin de mettre en place une stratégie de publicité des activités de l'institut. Une notice explicative est rédigée et envoyée à des revues et Instituts scientifiques (L10/221) .