logo Paris Sciences et Lettres
 
"Monsieur et cher Collègue, …"

Cette lettre de Maurice de Broglie, adressée à Martin Knudsen, secrétaire du Comité scientifique, montre que l’Institut est déjà, en juin 1914, en passe d’être incontournable pour ce qui concerne le financement de la recherche en physique. Le physicien Français y demande « une notice » sur les conditions à remplir pour prétendre à l’attribution de subsides par l’Institut ainsi que les dates de remise des demandes. Une telle notice existe effectivement depuis 1912 (conservée sous la cote L10/221). Ces renseignements doivent être par la suite largement diffusés par la Société de physique. Martin Knudsen a rédigé quelques lignes à la mine de plomb en fin de lettre, et apposé sa signature.

L'attribution de subsides pour la recherche expérimentale est une des missions principales de l'Institut international de Physique Solvay. Il faut souligner le fait remarquable que 80 000 francs sont attribués entre 1912 et 1914 pour une quarantaine de projets de recherches, dont six à l’origine de l'obtention de prix Nobel (Charles G. Barkla, Max von Laue, Henry G. J. Moseley, James Franck et Gustav Hertz, William L. et William H. Bragg). Ce rôle de soutien de la recherche en train de se faire assumé par l'Institut de physique Solvay, par opposition à la Fondation Nobel qui couronne les résultats de travaux effectué, est à l'époque totalement inédit et aura une implication considérable sur la physique de la première moitié du XX ème siècle.