logo Paris Sciences et Lettres
 
"Monsieur, je suis tout à fait d'accord…"

Dans cette lettre, Marie Curie apporte son soutien à la candidature de Paul Langevin à la présidence du Comité scientifique, suite à la mort d'Hendrik Antoon Lorentz. Selon elle, et bien que le règlement le permette, la proposition d’une seconde candidature n’est pas souhaitable. Néanmoins et tout en gardant la maîtrise des langues étrangères comme critère central, les seuls autres scientifiques de sa connaissance pouvant y prétendre seraient Debye et Guye. Langevin est élu à l’unanimité et assume ses fonctions de président jusqu’à sa mort en 1946.