logo Paris Sciences et Lettres
 
"Monsieur le Professeur,…"

Il est rapidement devenu traditionnel de marquer chaque Conseil international de Physique Solvay par une photographie de groupe. Ces photographies se sont rendues extrêmement célèbres parce qu'elles rassemblent sur un même cliché les esprits les plus brillants de leur époque. Cette lettre de Charles Lefébure, secrétaire de la commission administrative, à Martin Knudsen secrétaire du Comité scientifique, montre qu’il était devenu d’usage d’offrir à chacun un tirage photographique du Conseil auquel il avait participé. Si une lettre type est imprimée pour l’ensemble des participants, Lefébure ajoute une mention manuscrite chaleureuse à l’attention de son correspondant à Copenhague.

Il s'agit du Conseil de 1924, « Conductibilité électrique des métaux et problèmes connexes », auquel les scientifiques allemands ne sont pas conviés. Einstein fait figure d'exception, compte tenu de ses multiples nationalités et de ses prises de position pacifistes. Toutefois, s’il accepte l’invitation en 1921 (il ne s’y rendra finalement pas pour aller faire une collecte au profit de l’université de Jérusalem), il prend la décision de décliner pour le Conseil de 1924. Le Conseil réunit néanmoins 25 membres de 13 pays. À noter particulièrement la présence d’Abraham Joffé premier scientifique russe à assister au Conseil international de Physique Solvay.

Le rétablissement des rapports franco-allemands ne se s'opèrera véritablement qu’en septembre 1926 avec l'entrée de l'Allemagne à la Société des Nations et les Conseils de 1927 et 1930 seront marqués par le grand retour des scientifiques allemands. Einstein entrera au Conseil scientifique en 1927.