logo Paris Sciences et Lettres
 
"Monsieur et honoré maître, "

Dans ce document manuscrit, D. E. Tsakalotos du Laboratoire de Chimie de l’université d’Athènes sollicite un subside de la part de l’Institut de physique Solvay à propos de recherches sur « la viscosité des mélanges binaires gazeux », comme contribution aux théories moléculaires. Une annotation marginale de la main de Hendrik Antoon Lorentz précise que deux annexes sont jointes : la liste des publications de l’auteur et sa lettre de recommandation par William Ramsay, prix Nobel de Chimie en 1904 pour ses travaux sur les éléments gazeux inertes dans l’air.

L'attribution de subsides pour la recherche expérimentale est une des missions principales de l'Institut international de Physique Solvay. Il faut souligner le fait remarquable que 80 000 francs furent attribués entre 1912 et 1914, pour une quarantaine de projets de recherches, dont six à l’origine de l'obtention de prix Nobel (Charles G. Barkla, Max von Laue, Henry G. J. Moseley, James Franck et Gustav Hertz, William L. et William H. Bragg). Ce rôle de soutien de la recherche en train de se faire assumé par l'Institut de physique Solvay, par opposition à la Fondation Nobel qui couronne les résultats de travaux effectués, est à l'époque totalement inédit et aura une implication considérable sur la physique de la première moitié du XX ème siècle.

Les demandes sont examinées par les membres du Comité par le biais de la rédaction d’une note, puis par la proposition d’un classement général. Les choix sont définitivement débattus dans un second temps. Les lauréats sont tenus de faire un compte rendu ou bilan de situation sur l’utilisation des subsides un an après l’attribution.