logo Paris Sciences et Lettres
 
"Mon cher Ami"

Langevin avait insisté sur l’importance de communiquer par avance les points qui devaient, selon les membres du Comité, faire particulièrement l’objet de discussion. Dans cette lettre du 15 octobre 1930, soit quelques jours avant le Conseil, Pierre Weiss liste les différents points sur lesquels il « pourrait utilement prendre la parole » ; et en dénombre sept. La correspondance entre Weiss et Langevin est toujours rédigée dans un registre personnel qui laisse percevoir l’amitié qui unit les deux scientifiques ; ici Weiss appelle facétieusement son ami Langevin « le président ».

Le sixième Conseil de physique est le premier à se tenir sous la présidence de Paul Langevin et s’articule autour de la question du magnétisme. Il voit se poursuivre la célèbre dispute entre Bohr et Einstein à propos des nouvelles théories quantiques, entamée au Conseil de 1927 (le premier Conseil depuis la Première Guerre mondiale à s'être ouvert aux scientifiques allemands). Les scientifiques allemands y sont nombreux (Heisenberg, Debye, Kramers, Sommerfield, Stern sont invités) et Einstein fait partie du Comité scientifique depuis 1927. Rétablir les relations scientifiques internationales est une des priorités de Paul Langevin.